lire les textes
de référence

Choisir un enjeu

nelly

Posté le 19/04/2019

Il vaut mieux s'adapter temps qu'il est encore temps.

0 0

bertrand

Posté le 18/04/2019

Le constat est partagé par tous mais les actions peinent à venir. La liste d'actions théoriques devraient être remplacées par des actions concrètes et surtout des actions éducatives. En effet, des grandes campagnes de sensibilisation ne remplacent pas des programmes pédagogiques plus ciblés sur des publics scolaires ou des maîtres d'ouvrage adultes. Il est dommage de ne pas développer davantage des classes d'eau.

0 0

Virgo

Posté le 15/04/2019

Nous sommes tout à fait capables de connaitre les conséquences du changement climatique sur les cours d'eau. Les paléo-environnementalistes savent lire les archives sédimentaires...à la croisée des sciences se trouvent les solutions. Nous savons pertinemment ce qu'il va advenir de nos cours d'eau sauf qu'il vaut peut-être mieux ne pas voir ou faire semblant de ne pas savoir ou on prend le temps de faire croire qu'on étudie encore...le temps de quoi ? le temps des catastrophes qui permettront de faire accepter des mesures plus drastiques ? sauf qu'il est sans doute déjà trop tard...

0 0

libellule

Posté le 15/04/2019

anticiper plutôt que réagir
faire de la nature une alliée et ne pas aller contre elle

0 0

chris

Posté le 14/04/2019

l'action c'est maintenant !! on connait les solutions alors pourquoi se poser encore des questions ?

0 0

nemo

Posté le 12/04/2019

Réel prise de conscience . Fini les consultations il faut agir agir !! On sait ce qu'il faut faire . De nombreux rapports , solutions sont là . Maintenant tout le monde doit aller dans le même sens, en oubliant ses propres profits et intérêts .
L'état doit être fort, les états et ce sont leur responsabimite d'agir et d'entraîner à agir

0 0

Nikita0101

Posté le 11/04/2019

Mettre tout en œuvre pour éviter une inondation comme celle de 1910 cette inondation nous as permis de constater que nous ne savions pas anticiper maintenant nous avons les moyens de le faire pour éviter que cela se reproduise

0 0

Hub

Posté le 08/04/2019

Afin de limiter l'imperméabilisation des sols, il faut agir dans les zones commerciales. Depuis de nombreuses années, dès qu'il y a une construction d'un nouveau bâtiment à usage commercial en périphérie des villes, il y a une place folles qui est utilisée pour le parking et les voiries. pourquoi ne pas imposer des parkings souterrains ou aérien (sur les bâtiments). On réduirait ainsi fortement les terres perdues pour l'agriculture et par conséquence les zones imperméabilisés qui sont aussi des îlots de chaleurs supplémentaires.

0 0

exdvo

Posté le 08/04/2019

Aucune action n'est envisagée pour lutter contre le bouleversement climatique. Les actions envisagées ne s'attaque qu'aux effets, jamais à la cause. La lutte suppose la séquestration du carbone à grande échelle. J'ai fait un rêve. Des myriades d'infiniment petits peuvent constituer un gigantesque puits de carbone. alors pourquoi ne pas exploiter d'énormes fermes de plancton ? Cela permettrait de dynamiser les chaines trophiques.

0 0

bajolet

Posté le 04/04/2019

Abandonner les cultures dont les besoins hydriques ne sont plus adaptés au changement climatique : l'agence doit aider la conversiion des cultures et aux nouvelles filières nécessaires.
Tout faire pour empêcher la fermeture de captages
Interdire la destruction des zones humides qui restent (le principe de compensation est une abbération.

0 0

sur