lire les textes
de référence

Choisir un enjeu

Annabelle

Posté le 18/02/2019

Favoriser une agriculture locale et moins polluante

0 0

Hacapy

Posté le 15/02/2019

Bien sensibiliser les populations , les entreprises et insister au niveau scolaire en s'appuyant sur des exemples locaux (positifs et négatifs )

0 0

Passiflore

Posté le 15/02/2019

Faire du soutien à la conversion et au maintien de l'agriculture biologique une priorité budgétaire absolue, sans plafond, sur tout le territoire. Toutes les autres démarches pour réduire les pollutions agricoles (mesures agro-environnementales par exemple) sont secondaires en termes budgétaires et, s'il faut choisir, devrait être abandonnées. Le défi de la transition agricole pour lutter contre ces pollutions persistantes est tel qu'il doit même devenir prioritaire par rapport à d'autres types d'actions.

0 0

AS

Posté le 15/02/2019

renforcer les liens avec les ARS.
réglementer voire interdire les substances à controverse dans les produits de consommation.
mieux communiquer vers le grand public et la profession médicale sur les dangers et risques et protéger les personnes à risques (enfants/femmes enceintes/ado).
intégrer la notion de santé environnementale .

0 0

JBREV

Posté le 15/02/2019

Imposer aux cantines scolaires et restaurations collectives des administrations la fourniture de produits 100% bio et locaux.
Développer les filières locales et les circuits courts.

0 0

villain

Posté le 14/02/2019

mieux informer les agriculteurs pour lutter contre la pollution due aux épandages

0 0

Annaig

Posté le 12/02/2019

Favoriser l'agriculture biologique
Voter des aides à l'implantation des jeunes agriculteurs
Accompagner le développement des formations agricoles
L'état doit interdire l'usage des pesticides
Actions pédagogiques sur la gestion des déchets auprès des scolaires

0 1

MLR

Posté le 11/02/2019

Au-delà de la mobilisation et sensibilisation des acteurs publics, l'autre axe majeur permettant l'atteinte des objectifs et des actions qui s'inscrivent sur le long terme est la sensibilisation et l'éducation des usagers : pratiques dans l'espace privé (entretien es jardins, modes de chauffages, conformité des installations), au quotidien, et dans l'espace public. En mettant en avant non seulement le bénéfice collectif de ces actions mais aussi l'impact direct sur les populations. En associant les usagers le levier est double : évolution des pratiques individuelles et choix de sociétés impactant les industries, la gestion de l'espace public.

0 0

Evelyne

Posté le 11/02/2019

La technologie seule n'est pas suffisante. Il faut agir sur l'éducation et la sensibilisation de tous.

0 0

Lou

Posté le 11/02/2019

- mettre des moyens pour aider l'agriculture
biologique,
- favoriser la sensibilisation et la formation à ces enjeux

0 0

sur