lire les textes
de référence

Choisir un enjeu

alafon

Posté le 02/05/2019

prendre en compte les travaux de remblaiement des étangs de la base de loisirs de Verneuil-sur-Seine.
près de trois millions de mètres cubes "oubliés" du PPRI

0 0

Souale

Posté le 02/05/2019

Accompagner les populations touchées, dégager rapidement des moyens

0 0

MarieM

Posté le 02/05/2019

- Mieux impliquer la population , pas seulement les élus et les services techniques
- Développer les formations régulières de la population,
- Multiplier les exercices de simulation, au besoin en s'inspirant de l'expérience de pays étrangers, pas seulement en région parisienne, afin de faciliter prévention et préparation à la résilience.

0 0

Aurel

Posté le 30/04/2019

Il manque encore aujourd'hui un manque de communication, de visibilité, de sensibilisation de la population et des différentes mairies. Pour citer un élu en charge du littoral d'une agglomération "je ne comprend rien au risque de inondation. ..". Il est impératif de avoir des personnes compétentes. ..

0 0

president adph chamesson

Posté le 30/04/2019

pour l'objectif 3A, modéliser l'interaction entre les différentes zones du bassin versant vis à vis du risque de crue. L'effacement inconditionnel des ouvrages hydrauliques doit être évalué sous cet aspect, notamment en terme d'incidence sur les dynamiques de propagation des crues. Ce qui n'est pas le cas actuellement.

0 0

Département 92 - Direction de l\'eau

Posté le 26/04/2019

Actions à engager :
1- Généraliser les exercices de mise en situation de crue et décrue/post-crue.
2- Renforcer l'information aux populations.
3- Encourager la maîtrise des zones d'urbanisation et le développement d'habitat résilient.

0 0

BG

Posté le 26/04/2019

Les exercices de prévention des crues ponctuels sont importants mais les actions éducatives doivent opérer toute l'année. Les classes d'eau doivent aborder le sujet des inondations mais également ouvrir à des sujets plus vastes sur l'eau. L'inondation ne doit pas être traité à part du milieu naturel comme un sujet fini. Il est dommage de ne pas développer davantage les actions éducatives qui ont un impact sur la création d'une nouvelle culture de l'eau.

0 1

Commune de Saint-Maur-des-Fossés

Posté le 24/04/2019

Il faut doter de PPRI les affluents car aujourd’hui ce sont principalement les grands axes
qui en disposent, les populations urbaines proches des petits cours d’eau sont donc
particulièrement exposées.
- Une surveillance accrue des petit cours d’eau doit être réalisé car lors des derniere
évènements pluvieux ce sont notamment ces cours d’eau qui, par excès de
ruissellement, ont débordé massivement.
- Une action résiliente des assurances à la suite de catastrophes naturelles doit être
recherchée par l’incitation à reconstruire mieux et plus résilient et non pas à viser une
reconstruction à l’identique.

0 0

Emluvila

Posté le 24/04/2019

Tenir compte de l'avis des associations de défense de l'environnement et faire en sorte qu'elles soient aidées pour qu'elles jouent leur rôle sans épuiser les bénévoles

0 0

BOUCHARDEM

Posté le 22/04/2019

l'intervention des services publics
le rétablissement du fonctionnement des réseaux d'énergie te de transport
la déclaration rapide d'état de catastrophe naturelle
la simplicité des démarches avec les assureurs et les artisans
l'enlèvement rapide des déchets charriés par les eaux

0 0

sur